MERCI DE VOTRE VISITE

Les informations contenues dans  ce site ( Textes - Photos - Documents ) sont protégées par un copyright; rappelé par la signalétique "@ Le Couteau " présente en bas à gauche de chaque page

COUTEAUX  JAPONAIS

EN  CUISINE

Dernière mise à jour 

28  / 01 / 2023

****

Parmi les insertions récentes :

Les COUTEAUX JAPONAIS en Cuisine / coup oeil sur l' Etranger / Japon

Cyprien SOMMELET 1890 / catalogue Forges de Bologne / catalogues

Les M.O.F depuis 1924 / voir couteiers et marquages / couteliers d'art

SGCO coutellerie Fermante 1925 / catalogues

Catalogue BÉLIGNÉ 1930

ARTHAUD CHOSSON / catalogue

Aimé FAYARD feuillet Commercial / catalogues

La Coutellerie Langroise au 18ème siècle / Un peu d'Histoire

Catalogue RETRU-GROS : ajout des tarifs d'époque avec précisions descriptives / Cotalogues / Retru Gros

Affutage à la MEULE A EAU / technique / affutage

Le BOIS plus dur que l'ACIER !! / technique/ Acier

L'AFFUTAGE selon Opinel _Affuter & Affiler / Technique / Affutage

Les couteaux de notation / voir couteaux dédiés / couteaux religieux

OKAPI"Maïs" : étranger/Allemagne / Okapi

Douk Douk : CLONES à céder

Angel NAVARRO / Couteliers & Marquages / Couteliers d'Art

L'OPIROI / régionaux / Opinel / Anciens

COGNET ; l'embouti n° 313 / régionaux / Douk Douk / Autres productions / Emboutis

BOULEDOGUES Américains / Etranger / USA

Couteaux turcs d'ANATOLIE / Etranger / Turquie

DUCHER coutelier / couteliers et fabricants de Thiers / Ducher

Couteaux Historiés:La Patineuse et l'Alpiniste de Fonteix /Historiés et figuratifs / Historiés

BADAUD Compléments / Couteliers de Thiers / Badaud / Rajout

Catalogue feuillets CMC . catalogues / Cie Métropolitaine Coloniale

Les MATCHETTES Heinrich Schmidtt Feuillets catalogue / Etranger / Allemagne

Les TRATTENBACHER autrichiens / Etranger / Autriche

Tailles des Opinels actuels / Régionaux / Opinel / Fabrication actuelle

"BOULEDOGUES U.S." Précisions / Régionaux / Manufrance / Bouledogue 

Marquages arabes et Marquages / Couteliers & Marquages / Marquages

Jean Michel CAYRON / couteliers et marquages / couteliers d'art et artisans

Catalogue RENARD & COURTOT / Catalogue

Mini Catalogue "Le Couteau de Thiers"

La Coutellerie à MOULINS / Couteliers et marquages / couteliers et Fabricants / MOULINS

Catalogue BROSSARD DACHÉ 1950 (50 pages) / Catalogues

Catalogue SABATIER Jeune 1921-1930  / catalogues

 

Pour les passionnés des COUTEAUX & de la COUTELLERIE ancienne !

Le couteau dont a rêvé Jacques POIRIER (1922-2005) fabuleux peintre français, "Pape" du Trompe-l'Oeil

Ce site est en construction permanente

Il est appelé à se modifier progressivement.

N' hésitez pas à y faire un tour régulièrement, afin de voir les nouveaux apports.

Lorsqu'il s'agit d'un nouveau chapitre, cette information apparait à gauche, sous le libellé "Insertions Récentes"; mais de nombreux enrichissements sont apportés régulièrement dans des chapitres déjà  existants.

Les noms des chapitres suivis de 2 astérisques sont ceux qui ont déjà été abondés, au moins  partiellement.

Merci d'avance pour votre contribution et vos autorisations de reprises d'infos, de photos ou de publications



             Merci  amical au 1,5 MILLIONIÈME visiteur

                            du  22 09 2022  !

          Le compteur des 100.000 suivants est reparti . . .

FAROL change de capitaine

 

Depuis le mois de septembre 2022, c’est Théo GRELLIER qui tient le gouvernail de la célèbre maison de coutellerie rochelaise.

C’est bien Sylvain BERTHOMMÉ qui a créé l’entreprise en 1996. De formation plutôt scientifique, mais viscéralement homme de mer – et skipper reconnu – il est resté au plus près de ses bases en investissant un ancien local de mareyeur, au sein de la criée de La Rochelle.

Il va la développer ainsi une bonne vingtaine d’années, en créant des modèles tous très originaux, et bien sûr au fil d’une thématique marine ; et ses modèles portent des noms tels que Cachalot, Encan, Gréeur, Forban . . . Et aboutir à la reconnaissance au titre des E.P.V. (Entreprises du Patrimoine Vivant) ; titre qui couronne ses nombreuses distinctions lors de festivals ou salons spécialisés.

Entièrement réalisés sur place, dans les meilleurs aciers, les couteaux FAROL peuvent aussi se parer de cuir, dans une maroquinerie très élégante.

La maroquinerie est justement un domaine de diversification que Sylvain Berthommé n’a pas hésité à investir avec talent, tout comme celui des montres de luxe.

Les couteaux FAROL ont une renommée certaine dans le monde de la mer, tout aussi bien que chez les amoureux de coutellerie, collectionneurs notamment.

Ils ont également connu de belles déclinaisons en matière d’Art de la Table.

Le nouveau et jeune « capitaine », Théo Grellier est issu d’un tout autre horizon – la restauration – mais c’est un passionné qui entend bien continuer sur cette voie d’un couteau de haute qualité, produit en local, et appelé à rester un exemple du savoir-faire en Charente Maritime

Belle plaque émaillée (30 cm)  de la société FAROL (dont le nom évoque le PHARE des marins, en langue portugaise

Appelés tantôt " couteaux de réfectoire conventuels ", tantôt " couteaux de notation ", ils comportent une courte partition musicale gravée sur la lame, différente selon la face.

Il s'agit de 2 prières traditionnelles en usage dans les couvents et les monastères:

          - Le BENEDICITE : " quae sumpturi sumus benedicat trinus et unus "

          - Le GRATIARUM ( actions de grâce en remerciement ): " pro tuis beneficiis deus gratias ".

A noter que, sur certaines collections de ces couteaux, la partition varie selon la voix: Basse, Ténor, Contreténor et Supérius, conformément aux registres de l'époque.

Ces couteaux  liturgiques comportaient une lame en acier supportant les textes gravés. Les manches étaient le plus souvent fabriqués en ivoire et os (parfois teinté), ainsi qu'en ébène. Pour le décor, c'est la gravure qui était utilisée; parfois également avec quelques motifs en cuivre insérés.

Ajoutée à ces décors plutôt luxueux, leur  longueur d'environ 30 cm amène à penser qu'ils appartenaient davantage aux éléments de présentation qu'aux couverts fonctionnels. Peut-être étaient ils utilisés pour la découpe ?

Il semblerait que les premiers d'entre eux aient vu le jour en Italie, avant de franchir notre frontière; comme d'ailleurs l'essentiel du style Renaissance , dans la jeune foulée enthousiaste de Catherine de Médicis.

Ces couteaux sont des pièces de musée particulièrement rares. En Angleterre, le Victoria and Albert Museum de Londres, ainsi que le Fitzwilliam Museum de Cambridge en exposent quelques exemplaires.

modèles exposés à Cambridge - manches en ivoire et ébène 

En France, quatre très beaux modèles, richement décorés, sont répertoriés par le Musée du Louvre, et présentés au Musée de la Renaissance d' Ecouen ( Val d'Oise ) . C'est Alexandre Charles SAUVAGEOT, grand collectionneur, qui en fit don au Louvre en 1856.