Quelle classe pour ce couteau réalisé par Zhigzhit Bayashkalanov, à l'occasion du salon COUTELLIA 2017 !

Encore plus beau sur son socle artistique .

Les informations contenues dans  ce site ( Textes - Photos - Documents ) sont protégées par un copyright; rappelé par la signalétique "@ Le Couteau " présente en bas à gauche de chaque page

Dernière mise à jour

19/10/ 2017

****

Parmi les insertions récentes :

Le DOUK-DOUK vu par J.M. LAROCHE / régiuonaux / douk-douk / customisés

Clone DOUK-DOUK de Pradel Frères "Au Bidon" / régionaux / douk-douk / copies

Marques de SOLINGEN / Etranger / Allemagne

BOST SARRY / DEMOLLE : Catalogue

COUTELIERS de PARIS en 1922 / Documentation / autres

Liadou : modèles 2017

Le CANIF-REVOLVER (couteaux dédiés / couteaux curieux) 1921

La coutellerie de Chatellerault en 1910 ( par Camille PAGÉ)  / Autour du couteau / villes coutelières

catalogue WESTENHOLM 1930 marque I*XL et couteaux Barlow

Catalogue SHEFFIELD 1816

Catalogue Jacques MONGIN

Couteaux Commémoratis Révolution Française / Historiés

Catalogue PRADEL CHOMETTE

Couteaux Figuratifs : Les ANIMAUX

Le NONTRON / régionaux

catalogue 1991 de la COUTELLERIE NONTRONNAISE

DELAIRE Forges (Couteliers/fabricants/Thiers)

Le chateau du Pirou, par J.Louis GARRET

Le couteau ALPIN

 

Egalement connu dans les catalogues sous le nom de "Montagnard" ou parfois même de "Savoyard", sa naissance remonte à une période similaire à celle de l'Opinel soit au début du 20ème siècle.

Il se distingue de son voisin l'Opinel savoyard par son manche plat, sa mitre "pincée" à 2 pans coupés; et plus encore par son ressort devenu systématique très tôt.

 Sa lame, de type Yatagan est à talon carré. Sa longueur usuelle est de l'ordre de 19 cm ouvert; mais il était souvent proposé en 2 tailles.

Le manche était traditionnellement réalisé dans un bois blanc teinté à la cochenille; plus tardivement en palissandre; plus rarement en corne. Sur des modèles bon marché à manche en plastique ou en métal embouti, il a pu comporter des décors métalliques incrustés ( étoiles ou croissants de lune) qui le destinait aux marchés d'exportation dans le Maghreb.

Hormis la période récente de retour (et de re-création) aux couteaux régionaux, sa fabrication s'est quasi exclusivement faite à Thiers.

Parmi les grands noms de fabricants ( Tournilhac, Sannajust-Girard, Brossard Daché, Douroux Chabrol, Trévy, Delotz . . . on peut distiguer le "champion toutes catégories" RIVIERE CABUROL qui a été un fabricant majeur, et a déposé de nombreuses marques déclinées ( Alpin, Alpin Raz, Alpin Coupe-toujours, Alpinox . . .

Sur les flancs italien des Alpes, on rencontre le "Marietti", né dans le Piémont, qui est visiblement issu de la même inspiration.

L'Alpin est toujours fabriqué à Thiers, actuellement.

 

 

 

 

 

 

Sur fond de présentoir pour commerce de détail des Alpins de RIVIERE CABROL, quelques marquages déposés par la société au début des années 1900

 

 

 

 

 


Dessous, 15 ans séparent ces deux en-tête de facture (1927 & 1942)