Couteau COGNET à lame serpette - Marquage AU LIEVRE

Les informations contenues dans  ce site ( Textes - Photos - Documents ) sont protégées par un copyright; rappelé par la signalétique "@ Le Couteau " présente en bas à gauche de chaque page

Grand modèle de Laguiole 14cm fermé) réalisé par Angel NAVARRO en 1991. manche ivoire / lame hispanisante / technique des platines retournées !

Dernière mise à jour

22/07/ 2017

****

Parmi les insertions récentes :

Liadou : modèles 2017

Le CANIF-REVOLVER (couteaux dédiés / couteaux curieux) 1921

La coutellerie de Chatellerault en 1910 ( par Camille PAGÉ)  / Autour du couteau / villes coutelières

catalogue WESTENHOLM 1930 marque I*XL et couteaux Barlow

Catalogue SHEFFIELD 1816

Catalogue Jacques MONGIN

Couteaux Commémoratis Révolution Française / Historiés

Catalogue PRADEL CHOMETTE

Couteaux Figuratifs : Les ANIMAUX

Le NONTRON / régionaux

catalogue 1991 de la COUTELLERIE NONTRONNAISE

DELAIRE Forges (Couteliers/fabricants/Thiers)

Le chateau du Pirou, par J.Louis GARRET

L' ALSA ou MASSU

 

Il est parfois appelé de son nom complet : L'Alsacien; mais le plus souvent par son abréviation "Alsa". Désigné également "Massu", sans doute en raison de ses formes arrondies et dissymétriques.

D'un catalogue à un autre, il figure aussi comme "Allemand" ;comme "Boer" et même "Nixdorf" sur un catalogue de la Manufacture Cognet datant de 1910.

Si le nom ALSA rappelle efficacement la région française dans laquelle il était couramment vendu (avec la Lorraine et les Vosges), ce n'est pas forcément une indication d'origine de fabrication. Trois théories prévalent en effet sur le sujet:

1/une origine américaine: s'inspirant des "Serpentine Jack Knives", mais qui ont une forme en effet nettement plus serpentiforme que notre Alsa classique. Existence d'une variante à 2 lames dont une serpette, appelée "Farmer Jack".

2/ une origine anglaise : présent sur des catalogues de 1890 de chez Joseph Rodgers & Son; avec des lames de type "Wharncliffe Pen Knife". Une version réduite à un canif était fabriquée à Shieffield . Hurst fut un fabricant actif de ce couteau.

3/ une origine d'Europe centrale (Bohême) avec une fabrication finalement localisée en Allemagne. Ce couteau apparait en effet sur des catalogues de la fin du 19ème; avec des variantes nombreuses : en canif sous le nom "Taschenmesser", avec Tire-Bouchon ("korkziehermesser"), ou jardinier à lame serpette ("gartenmesser").

Il est bien difficile d'opter pour une théorie plutôt que l'autre, tant les dates de parution des catalogues correspondants sont proches: dans une courte fourchette de 20 ans.

Ce qui est certain, c'est que Thiers ne s'est lancé dans cette fabrication que plus tardivement: vers 1900 à 1920 selon les fabricants (Rousselon Frères, Pradel Chomette,  Michault, Antoine Fonteix, Roddier Chapelat,Thérias , Journaix . . . ) ou plus récemment Arthaud Chosson ou Pirony .

la silhouette est caractéristique, avec une ondulation de forme plus ou moins marquée, mais 2 extrémités de manche assez arrondies en "massue", de taille nettement différente, la plus grosse étant située en tête. Le manche, classiquement de bois ou de corne, est soit en plein-manche , soit équipé d'une mitre (en tête) ou de 2. D'autres modèles auront recours à l'os, au métal (plein ou de tôle emboutie), au bois de cervidé, parfois même à l'ivoire.

Sa lame, dans la plupart des cas, est à "pointe rabattue ".

Ce couteau n'était pas à proprement parler un couteau rural. Sa vente était largement destinée aux poches citadines; ce qui explique aussi qu'on le trouve essentiellement dans des tailles plutôt réduites, de l'ordre de 8.5 à 9 cm.

Il est toujours fabriqué.

Le "Serpentine Jack" américain :  piste supposée ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On voit néanmoins qu'il s'agit d'une forme plus fine, plus "canif" que "couteau" .

Bien difficile par ailleurs de définir les critères qui séparent les "Serpentine" des "Wharncliffe" sur les centaines d'exemples figurant sur le "Antique knives", recensant les couteaux de 1800 à 1970.

   Fabrications  Allemandes

 

 

 

 

 

Même motifs traditionnels de décor pour ces 2 ALSA allemands.

Le premier, ancien, a un manche en métal massif, et ne comporte pas de nom de fabricant; simplement "Made in Germany" au talon de lame.

Le second est une fabrication récente de la firme OKAPI, allemande d'origine et actuellement installée en Afrique du Sud. Le manche est "cacole", c'est à dire en tole emboutie galgée.

 

 

 

Fabrication allemande de qualité médiocre: le manche est en plastique, imitant le bois de cerf

                  En France

 

 

 

 

 

Dans ce catalogue Cognet de 1910, à côté de la forme "massue" apparait aussi l'appellation germanisante  "Nixdorf"

 sur le catalogue de 1930, un très beau modèle 3 pièces  "à la Coursolle": le motif historié sur la platine en laiton représente un mineur au travail. L'appelation elle-même est "Yatagan Massue", insistant donc plûtot sur la forme de lame que sur l'origine

Cet ancien JOURNAIX (Julien) est assez représentatif du modèle "classique" à manche bois.

Datant des années 40, il est cependant doté d'un tire-bouchon.

 

 

 

 

 

Manche bois également pour ce RODDIER à grosse mitre de tête

 

 

 

 

 

Ancien modèle 3 pièces en os, fabriqué par PRADEL CHOMETTE, marquant "Au Fusil"

 

 

 

PRADEL CHOMETTE encore, pour cet Alsa 2 pièces à manche de corne . Cette fois, le marquage est "A l' Ancre Marine"

 

 

 

Beau modèle THERIAS "Au Parapluie A l'Epreuve", avec tire-bouchon, et insert dans le manche en ébène

 

 

 

Amusante variante auvergnate, avec manche bi-métal (Laiton & Cuivre)

 

 

 3

productions

actuelles

Charles COUTTIER s'est essayé à l'exercice