Quelle classe pour ce couteau réalisé par Zhigzhit Bayashkalanov, à l'occasion du salon COUTELLIA 2017 !

Encore plus beau sur son socle artistique .

Les informations contenues dans  ce site ( Textes - Photos - Documents ) sont protégées par un copyright; rappelé par la signalétique "@ Le Couteau " présente en bas à gauche de chaque page

Dernière mise à jour

17/10/ 2017

****

Parmi les insertions récentes :

Le DOUK-DOUK vu par J.M. LAROCHE / régiuonaux / douk-douk / customisés

Clone DOUK-DOUK de Pradel Frères "Au Bidon" / régionaux / douk-douk / copies

Marques de SOLINGEN / Etranger / Allemagne

BOST SARRY / DEMOLLE : Catalogue

COUTELIERS de PARIS en 1922 / Documentation / autres

Liadou : modèles 2017

Le CANIF-REVOLVER (couteaux dédiés / couteaux curieux) 1921

La coutellerie de Chatellerault en 1910 ( par Camille PAGÉ)  / Autour du couteau / villes coutelières

catalogue WESTENHOLM 1930 marque I*XL et couteaux Barlow

Catalogue SHEFFIELD 1816

Catalogue Jacques MONGIN

Couteaux Commémoratis Révolution Française / Historiés

Catalogue PRADEL CHOMETTE

Couteaux Figuratifs : Les ANIMAUX

Le NONTRON / régionaux

catalogue 1991 de la COUTELLERIE NONTRONNAISE

DELAIRE Forges (Couteliers/fabricants/Thiers)

Le chateau du Pirou, par J.Louis GARRET

Le BERGER

Ce couteau est avant tout celui des éleveurs de moutons, accessoirement de brebis. C'est dire que les Pyrénées ont été sa région privilégiée de vente; mais aussi d'autres régions de production ovine; le Massif Central notamment.

De façon générale, il comporte 2 lames croisées: La plus grande, à pointe centrée, est la lame à tout faire - car ce couteau est robuste - mais aussi celle des repas. L'autre, plus petite, de courbure concave, est finement acérée: il s'agit d'une lame "piétin" (du nom de la maladie du pied des moutons pacageant dans des zones trop humides, qui délite la corne des sabots); elle servait donc à tailler les parties endommagées du sabot, afin que la maladie ne se propage pas.

Ses 2 plaquettes, généralement en corne grise (ou noire sur la seconde face) sont plates, tout comme la mitre de tête qui équipait un modèle sur 2. Aujourd'hui, car ce couteau est encore produit, le plein manche est rare, et la mitre presque systématique.

Sur les anciens modèles, le montage des axes se faisait le plus souvent sur rosettes, autant pour la solidité que pour la qualité de préhension.

Enfin, lors de la fabrication du ressort, était forgée cette petite proéminence au dos qui, une fois percée, permet de passer l'anneau de chaine.

Ce modèle sans marquage est particulièrement robuste, avec un puissant cran forcé . Il présente toutes les caractéristiques usuelles, hormis les rosettes, qui ne sont pas en relief

Des rosettes pour ce modèle très ancien (voir coup d'ongle) marqué à "L'Etoile d' Acier" par FOURBET, coutelier à Celles

La lame de ce beau modèle possède un biseau marqué qui lui donne une vague allure de lame catalane. Production marquée 239 SANNAJUST

Couteau plus récent, fabriqué par LE SABOT "Fontenille"; aujourd'hui SAUZEDDE à La Monnerie

Production des années 80, par H.P. "Il n'y a pas meilleur" ( Henri, puis André PIRONY)

Une production originale, puisqu'à plaquettes en Aluminium. La lame est marquée "Aux 2 Bancs", marquage RETRU

Très beau modèle 19ème, marqué simplement "Acier Fondu". une côte en corne noire, l'autre grise jaspée