Couteau COGNET à lame serpette - Marquage AU LIEVRE

Les informations contenues dans  ce site ( Textes - Photos - Documents ) sont protégées par un copyright; rappelé par la signalétique "@ Le Couteau " présente en bas à gauche de chaque page

Grand modèle de Laguiole 14cm fermé) réalisé par Angel NAVARRO en 1991. manche ivoire / lame hispanisante / technique des platines retournées !

Dernière mise à jour

30/06/ 2017

****

Parmi les insertions récentes :

Le CANIF-REVOLVER (couteaux dédiés / couteaux curieux) 1921

La coutellerie de Chatellerault en 1910 ( par Camille PAGÉ)  / Autour du couteau / villes coutelières

catalogue WESTENHOLM 1930 marque I*XL et couteaux Barlow

Catalogue SHEFFIELD 1816

Catalogue Jacques MONGIN

Couteaux Commémoratis Révolution Française / Historiés

Catalogue PRADEL CHOMETTE

Couteaux Figuratifs : Les ANIMAUX

Le NONTRON / régionaux

catalogue 1991 de la COUTELLERIE NONTRONNAISE

DELAIRE Forges (Couteliers/fabricants/Thiers)

Le chateau du Pirou, par J.Louis GARRET

Les LOUVETIERS de CHATELLERAULT

Ces couteaux de chasse fermants bien spécifiques ne sont généralement pas très grands: environ de 15 à 25 cm fermés.

Ils comportent une lame plutôt étroite, très pointue, mais épaisse à sa base; elle présente le plus souvent une double pente sur chaque face; d'ou une section globale losangique. Il existe aussi des exemplaires à lame centrée classique. La lame dispose fréquemment d'un "coup d'ongle" d'ouverture. La tenue en position ouverte est assurée par le ressort et un talon de lame plat; mais on rencontre de nombreux cas de sécurisation par système "à pompe" sur le dos du couteau.

Le manche, long, est symétrique, et comporte 2 mitres. Celle "de tête" correspond à une garde, symétrique aussi, dont les 2 quillons peuvent être droits, mais le plus souvent recourbés vers le haut ou le bas. En ce sens, le manche évoque beaucoup les anciennes "dagues" de défense, par sa silhouette et sa composition. Un autre type de mitre est constitué par des "palmes" de feuilles d'acanthe stylisées très sobres, et là aussi symétriques.

Cette proximité historique est renforcée par le décor riche, voire chargé. La sculpture des mitres est monnaie courante, issu d'une inspiration végétale ou animale: la tête de loup est un motif très utilisé.

Le fût du manche est composé de matières nobles: nacre (polie ou sculptée), os décoré, ivoire parfois.

Ces couteaux représentent une version intermédiaire entre les couteaux de chasse ou de vautrait, et les dagues de vénerie utilisées pour "servir" le gros gibier. En pratique, les Louvetiers étaient effectivement utilisés pour ces mêmes fonctions.

Modèle très proche

Astuce : Ici, les quillons de garde se combinent avec le décor de la mitre de tête pour représenter un "Fou du Roy"

Avec manche en Ivoire strié. Les décors sur mitres ne sont pas figuratifs.

La nacre est décidémment un matériau très utilisé pour les manches de Louvetiers; voir le détail de la tête de loup.

Nacre décorée de motifs floraux

Nacre toujours, mais avec un très important travail de gravure, et un cerclage médian

L'autre matériau traditionnel de manche, c'est l'os décoré ou peint

On peut trouver quelques modèles qui ont "oublié" de se doter de la garde

Mais les motifs de décor classiques sont bien là

La seconde catégorie de Louvetiers est celle des décors en "Palme d'Acanthe". Bien symétriques, leur esthétique est plus sobre et "racée" que le Louvetier traditionnel.. Souvent, comme ici, des décors en stries sur le manche renforcent l'unité de ce décor.

Même parti-pris esthétique; présence également d'une pompe dorsale

L' anneau peut parfois remplacer le système à pompe

Là aussi, l'os décoré était apprécié. Les saynettes présentent aussi bien des décors de nature, que des animaux réels ou phantasmagoriques, et des personnages.

Deux modèles particuliers: leur manche d'ivoire est doté du cintrage médian fréquent sur les Crosse