Quelle classe pour ce couteau réalisé par Zhigzhit Bayashkalanov, à l'occasion du salon COUTELLIA 2017 !

Encore plus beau sur son socle artistique .

Les informations contenues dans  ce site ( Textes - Photos - Documents ) sont protégées par un copyright; rappelé par la signalétique "@ Le Couteau " présente en bas à gauche de chaque page

Dernière mise à jour

21/11/ 2017

****

Parmi les insertions récentes :

Le DOUK-DOUK vu par J.M. LAROCHE / régiuonaux / douk-douk / customisés

Clone DOUK-DOUK de Pradel Frères "Au Bidon" / régionaux / douk-douk / copies

Marques de SOLINGEN / Etranger / Allemagne

BOST SARRY / DEMOLLE : Catalogue

COUTELIERS de PARIS en 1922 / Documentation / autres

Liadou : modèles 2017

Le CANIF-REVOLVER (couteaux dédiés / couteaux curieux) 1921

La coutellerie de Chatellerault en 1910 ( par Camille PAGÉ)  / Autour du couteau / villes coutelières

catalogue WESTENHOLM 1930 marque I*XL et couteaux Barlow

Catalogue SHEFFIELD 1816

Catalogue Jacques MONGIN

Couteaux Commémoratis Révolution Française / Historiés

Catalogue PRADEL CHOMETTE

Couteaux Figuratifs : Les ANIMAUX

Le NONTRON / régionaux

catalogue 1991 de la COUTELLERIE NONTRONNAISE

DELAIRE Forges (Couteliers/fabricants/Thiers)

Le chateau du Pirou, par J.Louis GARRET

Les couteaux COGNET ne se limitent pas aux Douk-Douk !

Un grand MERCI au collectionneur qui a eu la patience et la passion de constituer un véritable "conservatoire" des productions de la Manufacture COGNET; mais plus encore l'obligeance et l'amabilité d'en faire profiter le plus grand nombre au travers de ce site !

Agenais

En tailles différentes, le modèle de conception traditionnelle, avec des éclats de nacre enchassés dans le manche

Frappé "Au Lièvre" comme les précédents, ce modèle plus luxueux a des plaquettes en écaille avec motif inséré à chaud; et des platines retournées de laiton, à festons ciselés

Boules

Ces couteaux "BOULE" (sauf un) ont un manche fait d'une fausse-écaille alors très en vogue, et bien réalisée; dont, curieusement, on a perdu la recette ! Avec leurs motifs métalliques, et le modelage des plaquettes, ils avaient très fière allure, et étaient très appréciés à l'exportation, notamment en Russie. marquage "Au Lièvre", tout comme le précédent, sans doute plus ancien, et d'un poinçon plus naïf.

Canifs

Ce modèle basique a un manche en Fibre rouge.

Un peu moins courants, des Canifs multipièces. Manches en métal embouti pour les 4 du haut (2 sont peints pour rappeler l'os cerfé); en corne pour les 2 autres.

Modèle plus ancien de la maison d'origine SOANEN, avec un marquage à LA MITRE D'EVEQUE.

Ici, nous sommes dans la catégorie au-dessus ! C'est pariculièrement vrai avec ces canifs dont le manche a la forme de la LEVRETTE élancée du marquage. Ils étaient proposés en 2 couleurs: Argenté ou Doré.

Couteau pliant à fruits du 19ème siècle, comportant une lame acier pour les usages courants, et une lame argent poinçonnée pour peler les fruits . La lame est marqué à la Mitre d' Evèque, et signée SOANEN BIGUET.

Capucins

Rare marquage "Au RENARD" pour ce Capucin traditionnel

Ce très ancien capucin dispose d'une lame "coupée" qui permettrait tout aussi bien de le classer dans les Montpellier. Il est marqué SOANEN "à la Levrette"

Chatellerault

Sur ce modèle peu courant, le marquage "Lièvre" figure sur la lame, mais aussi, en insert, sur le manche en écaille sombre.

Emboutis

Les couteaux emboutis on toujours été considérés comme de qualité d'entrée de gamme. Par contre, par la grâce des matrices, ils ont pu proposer des décors originaux, parfois très élaborés. Sur le modèle ci-dessus, les quillons sont assez symboliques en raison d'une résistance assez faible. La palanquille, elle, est purement décorative. La maison COGNET en a produit une très grande variété, dans de nombreuses versions.

Ce très rare couteau embouti multipièces porte le marquage très peu utilisé du RENARD. Comme vous pouvez le constater sur le montage photo, il était présent sur le catalogue argenté de 1930 (voir Catalogues Cognet)

Les 3 modèles du dessous portent le double marquage "LEVRETTE" : le dessin gravé sur la lame + le nom, figurant sur le corps de l'animal, dans le dessin. celui du haut, mesurant 16.7 cm, est marqué "Au CHACAL".  A noter que celui-ci ( référencé n°29 au catalogue) dispose d'une lame bourbonnaise, contrairement aux  3 autres lames, en pied-de-mouton.

Ces emboutis peu courants ont une forme bien particulière: celle du "Jack Knife" américain !

Ces 2 manches droits portent le nom "LE LION". Sur la lame figure le dessin déposé sous l'appellation "Lion Dorobantul Romaniei". Le premier dépôt avait été effectué un peu avant 1900 par Soanen Mondanel; puis renouvelé par la Veuve Cognet Barnarias, enfin par "Gaspard" Cognet (en réalité Gaston) .

Ces couteaux à larges stries tombant vers l'arrière sont des modèles "LA LEVRETTE" n°36, mesurant 19 cm. Ils sont à lame bourbonnaise ou à lame Turque. Un modèle spécial y figure, avec la lame décorée du "Boussadia" et l'empreinte emboutie du baton de jongleur sur le manche.

Série de "BOUSSADIA" à lame bourbonnaise : celui du haut, sans palanquille, correspond au n° 810; le suivant, à lame "à la turque" décorée d'un jongleur est référencé n° 880; les 2 du fond, à lame marquée "Le Boussadia Garanti", sont des n° 877. Longueur unique : 19 cm ouverts

Sur ces "BUNDU" , la lame est bourbonnaise, le décor du manche fait de stries montant vers l'arrière; et la garde est à quillons tréflés. Enregistrés sous les références n° 800 & n° 805, ils ont 2 finitions possible : métal brillant, ou acier oxydé au noir. Curiosité avec une lame de Boussadia montée sur un manche de Bundi.

Lucien, Stoïka & Cie

On retrouve ici un modèle Boule (voir plus haut). Beaucoup de ces couteaux avaient des noms familiers ou exotiques, ces derniers rappelant souvent les pays dans lesquels ils se vendaient le mieux. Rendez-vous aux catalogues Cognet pour avoir une idée de la grande variété de ces appellations.

Montpellier

Bel échantillonage de tailles de couteaux MONTPELLIER ! Ceux d'en haut sont déposés sur la page correspondante d'un ancien catalogue. Les manches sont de bois ou de corne. Notez bien le marquage "SOANEN" des 3 exemplaires en bas, nettement plus anciens. L'un d'eux possède un manche de capucin.

couteau Montpellier marqué "Au Lièvre" et avec la mention "Supérieur"

Multipièces

De type le plus souvent "Touriste", ces couteaux multipièces peuvent avoir des côtes de métal nu poli, oxydé, peint ou rilsané. Le modèle à droite, ci-dessous, rappelle au plus près des formes modernes de couteaux suisses, genre Wenger.

Les trois 6 pièces n° 9 du milieu mesurent 18.5 cm, ouverts

Ces deux 3 pièces "rilsanés" sont d'une taille identique, et sont référencés sous les n° 6 ou 5.

Palmes

Ces couteaux à ressort à Palme, à manche de bois teint de couleur rougeâtre plus ou moins foncée, et dont le talon évoque un sabot de cervidé, sont considérés comme des couteaux de chasseurs. On peut voir que le système de décrantage est soit à anneau de tirage, soit à palanquille.

Serpes  agricoles

Manche en bois ou en corne, ces serpettes sont signées "Au LIEVRE"

Le THIERS

Ce modèle, l'un des premiers THIERS de la MCC, est signé de 2 prénoms, ceux du père & du fils, alors tous les deux en activité : Guy & Pierre COGNET

Truffiers

Le modèle récent de couteau truffier produit par la MCC est situé en haut, avec un manche de corne. Le second, ancien, fabriqué par Bizet Dessaigne, est également à lame fermante. Par contre, le dernier exemplaire, celui de 716 Mure, est à lame fixe.

La pointe de corne permettait de dégager en douceur la terre des circonvolutions de la truffe. La lame pouvait servir à la même fonction, mais était aussi utilisée pour prélever une partie abimée, ou dégradée.

Ce modèle plus ancien porte un marquage à la Mitre d'Evèque, déjà en vigueur avec la maison SOANEN BIGUET vers la fin du 19ème, et avant sa reprise sous le nom de fabricant COGNET