MERCI DE VOTRE VISITE

Les informations contenues dans  ce site ( Textes - Photos - Documents ) sont protégées par un copyright; rappelé par la signalétique "@ Le Couteau " présente en bas à gauche de chaque page

03Dernière mise à jour 

08  / 05 / 2021

****

Parmi les insertions récentes :

Douk Douk : CLONES à céder

Angel NAVARRO / Couteliers & Marquages / Couteliers d'Art

L'OPIROI / régionaux / Opinel / Anciens

MERCATOR : couteaux à céder

COGNET ; l'embouti n° 313 / régionaux / Douk Douk / Autres productions / Emboutis

BOULEDOGUES Américains / Etranger / USA

Couteaux turcs d'ANATOLIE / Etranger / Turquie

DOUK DOUK : Modèles Rares à céder / voir rubrique

DUCHER coutelier / couteliers et fabricants de Thiers / Ducher

Couteaux Historiés:La Patineuse et l'Alpiniste de Fonteix /Historiés et figuratifs / Historiés

BADAUD Compléments / Couteliers de Thiers / Badaud / Rajout

Catalogue feuillets CMC . catalogues / Cie Métropolitaine Coloniale

Les MATCHETTES Heinrich Schmidtt Feuillets catalogue / Etranger / Allemagne

Les TRATTENBACHER autrichiens / Etranger / Autriche

Tailles des Opinels actuels / Régionaux / Opinel / Fabrication actuelle

"BOULEDOGUES U.S." Précisions / Régionaux / Manufrance / Bouledogue 

Marquages arabes et Marquages / Couteliers & Marquages / Marquages

Jean Michel CAYRON / couteliers et marquages / couteliers d'art et artisans

Catalogue RENARD & COURTOT / Catalogue

Mini Catalogue "Le Couteau de Thiers"

La Coutellerie à MOULINS / Couteliers et marquages / couteliers et Fabricants / MOULINS

Catalogue BROSSARD DACHÉ 1950 (50 pages) / Catalogues

Catalogue SABATIER Jeune 1921-1930  / catalogues

Pistolet Dague 1850 / Couteaux dédiés / couteaux curieux

Catalogue TICHET / Catalogues

Coutellerie TICHET à Paris /Couteliers & Marquages / Couteliers revendeurs / 75

L' AURILLAC / couteaux régionaux / Aurillac

Le TUMI, couteau sacrificiel INCA / couteaux dédiés / usage exclusif / autres

LES COUTEAUX TRUFFIERS / Couteaux dédiés / couteaux de métier ou de fonction / Agriculture  . . .

KITA Couteaux assistés & pinces / Techniques / systèmes/ ouverture assistée / KITA

Taille des lames / Technique / tailles

Vente F.A. PETER Novembre 1984 / Catalogues / Catalogues de vente

FRANCE EXPORTATION / Couteliers & fabricants de Thiers

LE DONJON / couteaux régionaux

Couteliers et Revendeurs / présentation / Couteliers & Marquages / couteliers revendeurs

Jean TANAZACQ - son parcours personnel / Couteliers / Couteliers d'Art

Collection de 550 PIN'S de coutellerie / Autour du Couteau

L' Automatique DAVID - Gimel Bargeon / Techniques / Automatiques 1

Catalogue TARRY LEVIGNE / catalogues

Le NAJAC  / couetaux régionaux / couteaux néo-régionaux

Catalogue DUCHER années 1950 / catalogues

Le chateau du Pirou, par J.Louis GARRET

           Angel NAVARRO

Angel NAVARRO,

un coutelier bien à part

Angel NAVARRO, à droite, est au travail à l'étau. A gauhe, mise en oeuvre de 2 techniques traditionnelles de parcage : à la DRILLE lestée, et au "VIOLON"

ET POURTANT

    Lorsqu'Angel NAVARRO arrive en France, fuyant le franquisme , il a emporté dans son baluchon tout un corpus de savoirs techniques spécifique des couteliers de la région d'ALBACETE, dont il est issu. Né en Avril 1935 à Albacete, d'une famille de couteliers,  Il aurait donc pu être simplement l'un des nombreux légataires espagnols de cette maitrise . Mais il n'est pas que cela . . .

 

Vendeurs de couteaux à l'arrivée des trains en gare d' ALBACETE en 1923

UN COUTELIER UNIQUE à THIERS

    Il débarque en 1961 dans une ville devenue la "capitale française du couteau"; bien sûr par la transmission séculaire de son savoir-faire coutelier, mais plus encore par cette " taylorisation " de la production entamée au 16ème siècle et fortement développée au 17ème dans la foulée des règlementations mises en place par Colbert. Cette division du travail qui, après lui avoir permis de supplanter tous les autres centres couteliers français, l'autorise désormais à challenger Sheffield ou Solingen.

    Alors, bien sûr, un "cuchillero" qui transporte son outillage dans sa musette, capable de réaliser un couteau de A à Z sur un étau . . . c'est un OVNI impensable à Thiers !

 

UN PARCOURS COMPLIQUÉ

    Les tribulations  d'Angel empruntent une voie assez sinueuse .

A son arrivée en 1961, conseillé par des amis espagnols déjà en place, il intègre l'entreprise BOULOGNE installée au Pont de Seychal, qui marque au "MIRADOR"; pour un travail assez répétitif, loin d'être passionnant, et aux antipodes de ses inclinations et de sa créativité. Tout au plus, pendant ses moments libres, il rejoint un petit local où patientent ses outils et "bricole" déjà quelques exemplaires du couteau qui lui tient à cœur: la NAVAJA.

    Travail tout aussi insipide lorsqu'il rejoint la Société de Coutellerie et d'Orfèvrerie Française (S.C.O.F.). Il y restera tout de même 10 ans. Il continue à réaliser quelques couteaux dans son petit atelier.

    1972 - 1973 : intermède "nostalgia espagnole". Il retourne "au pays " : Dans l'entreprise MEDRANO qui l'accueille à Albacete, il a au moins la satisfaction de travailler dans une entreprise qui fabrique notamment  des navajas.

    Mais la pression politique du régime en place le convainc de retourner en France, qu'il ne quittera plus désormais.

La S.C.O.F. lui redonne sa chance, mais toujours avec ce travail sans beaucoup d'âme sur du couteau de table, qui ne lui convient pas vraiment. Hormis sur le plan de la "nécessité alimentaire" car il faut bien faire vivre sa famille  ( il est marié à Maruja, et aura avec elle  2 filles: Angelita & Marie-José ).

 

LE DÉCLIC

    Il viendra par la volonté du maire de l'époque, Maurice ADEVAH-POEUF, de valoriser le patrimoine culturel et économique de la coutellerie thiernoise, au service de la renommée de Thiers et de son tourisme.

    Il décide de refonder totalement l'ancien musée dit "de Barante" et de lui adjoindre un atelier de fabrication ponctuelle, qui sera baptisé "La MAISON des COUTELIERS", dont on retrouve le nom ou les initiales "MC" sur ses productions.

    Lorsque le maire a en mains les réalisations d' Angel NAVARRO, il n'hésite plus et lui confie la responsabilité de l'atelier. Le temps que celui-ci se mette en place, et Angel peut enfin mettre toute son énergie et son envie créatrice au service des couteaux qu'il aime.

    Il a été un "passeur" de savoir extraordinaire, aussi communiquant avec ses apprentis du moment, ses proches et ses amis choisis qu'il pouvait se montrer réservé avec d'autres.

    Robert BEILLONNET, Christian de NARDI, Henri VIALLON, Virgilio MUNOZ feront partie de ces privilégiés. Il en gardent tous un souvenir très fort, et ont depuis accompli en coutellerie le prestigieux parcours qu'on leur connait; avec des distinctions de M.O.F. à la clé. 

Pause casse-croute avec son ami Guy Fayet, le fabricant de cannes

    Il est très certainement à l'origine de bien d'autres vocations, en montrant que l'on pouvait atteindre l'excellence en maitrisant seul tous les "rangs" de fabrication: les bases de la renaissance moderne du couteau artisanal - jusque là entrevue surtout aux U.S.A. - étaient posées.

    C'est lors de son passage à la Maison des Couteliers qu'il obtiendra, en 1982, une reconnaissance officielle, avec la médaille d' Argent du Travail. Avec l'épisode rocambolesque du vol des l'un de ses trois

couteaux "chefs d'œuvre", qu'il lui a fallu refaire et remplacer dans des délais étonnement courts !

A côté de l'un des couteaux du concours de 1982, documents de la Maison des Couteliers ( hélas de mauvaise qualité photo) montrant 3 modèles de fabrications remarquables de grande taille, dont Angel NAVARRO était le créateur.

    Curieusement, alors que les techniques de forge lui étaient familières, il n'a pas réalisé de couteaux à mouche forgée; vraisemblablement car le temps de fabrication en était sensiblement rallongé; et qu'il préférait reprendre les savoir-faire espagnols de ses débuts.

Sa production favorite l'a orienté vers les navajas. Mais, la grande mode du Laguiole aidant, il a également fabriqué "du Laguiole", économiquement facile à vendre: des Laguioles parfois assez basiques, ou relevés d'une incrustation. Mais aussi de magnifiques modèles, plus élaborés, très typés, "hispanisants", qui empruntent à la navaja tantôt sa ligne générale, tantôt sa forme de lame, souvent les deux.

On ne saurait non plus passer sous silence ses fameuses PLATINES.

Platine RETOURNÉE, pour laquelle les débords à découpages aigus étaient retournés à angle droit sur l'étau ou la gabarit métallique , avant d'être ajustée à l'habillage du manche de corne.

Platine OURLÉE ( retournée sur elle-même en formant un "tube", ensuite décoré ). Technique infiniment plus sophistiquée, qui n'était pas à la portée de tous.

L'illusion est parfaite sur certains modèles, où le ressort est guilloché selon des motifs strictement identiques à ceux des platines : suprême délicatesse qui ne révèle pas au premier regard ( et même souvent au second ! ) que ces 3 motifs ne relèvent pas du tout de la même technique !

LA MALADIE

C'est hélas son corps qui le contraint à mettre un terme à cette collaboration en 1986. Fatigué, il se retire chez lui, à Lombard; où il produit en fonction de la demande que sa notoriété génère.

Opéré en 1988, il est astreint à une convalescence longue durée. Au cours des années 1990 à 1992, il parvient à reprendre un peu d'activité; soit à titre personnel, soit pour le compte de Robert DAVID (qui marque les créations à son propre nom)

La maladie a raison de lui un cruel jour de décembre 1992.

Quelques mois plus tôt, il a reçu une consécration qui l'a beaucoup touchée: celle de sa ville de naissance, qui reconnait en lui un des grands couteliers d'Art d' Albacete.

 

UN SOUVENIR FORT

Comme précisé plus haut, Angel NAVARRO a marqué tous ceux qui ont travaillé à ses côtés par son humanité. Mais aussi par son talent, sa dextérité et sa vitesse de travail - ainsi qu'en témoigne, admiratif,  notre double M.O.F. Robert BEILLONNET -; pour qui cette rencontre a été décisive pour l'orientation de sa vie professionnelle.

Il était aussi un coutelier ingénieux et économe: Ingénieux dans ses techniques de réalisation, constamment adaptées aux matériaux disponibles. Econome de ces mêmes matériaux : une chute d'ivoire, de corne, de maillechort ou d'inox n'avait pas vocation à partir à la poubelle ! Il ré-inventait la tradition de la breloque en réalisant de magnifiques micro-couteaux fixes.

Il reste bien sûr un couteliers iconique pour de nombreux collectionneurs; qui ont un attachement très particulier aux couteaux d' Angel qu'ils ont pu acquérir.

 

Un marquage gravé dans nos mémoires, celui utilisé au cours des années précédant sa disparition. lorsqu'il travaillait exclusivement pour son compte. On y retrouve son chien (qui rend un hommage indirect à ceux des anciens émouleurs couchés thiernois)

REGRETS & LUMIÈRE

Regret que cet artisan/artiste talentueux ait vu son parcours se terminer si tôt, à l'âge de 57 ans seulement.

Regret que les incontournables nécessités économiques ne lui aient donné qu'une grosse dizaine d'années de production de ses magnifiques couteaux, à côté de longues périodes de travail standardisé.

Regret que cette virtuosité ne lui ait pas ouvert la porte des Meilleurs Ouvriers de France : il l'aurait tellement mérité !

Lumière aussi, car ces œuvres resteront dans notre patrimoine coutelier, et lui rendront longtemps hommage.

 

Vous trouverez ci-dessous divers modèles de couteaux produits par ce coutelier d'exception

  Grands Modèles d'exception

Ces très beaux modèles figuraient dans une vitrine thiernoise en 2007, lorsque le Musée de laCoutellerie avait organisé une exposition sur les navajas produites à ALBACETE . Plusieurs pièces d'Angel NAVARRO y figuraient

Cet exemplaire, proche du modèle précédent, avait été prété par Amos NUNEZ

 

 

 

 

 

 

 

Dans un n° d'Avril 2021 d'une revue  thiernoise, Benjamin GIRARD, coutelier au Musée, présente une très belle pièce réalisée par Angel NAVARRO

   Grand COUTEAU de CHASSE

Équipé d'un manche CERF, il mesure 52 cm ouvert. Il est équipé du système à PALANQUILLE des navajas

               Les NAVAJAS

Puissante Navaja à lame large, longue de 38 cm. Le nom du coutelier est gravé sur la lame

Grande navaja de 35 cm, à manche en ébène. Elle a été réalisée alors qu'Angel dirigeait l'atelier du musée. Elle est donc marquée "M.C.", soit "Maison des Couteliers"

Ces 2 navajas grandes et fines ont été fabriquées alors qu'Angel NAVARRO travaillait pour le compte de Robert David . Les marquages ont été faits au nom de ce dernier

38 cm pour celle-ci, Manche en Bois de Rose et Platines retournées

Beaucoup d'élégancepour ce magnifique exemplaire ( 33 cm ) de Buffle Noir et ses platines ourlées . 

Navaja corne blonde de l'époque "Robert David" marquée au nom de ce dernier

2 navajas très typées, l'une en corne blonde, l'autre en Buffle, respectivement 32 et 27 cm . Le manche est décoré d'un insert posé à chaud, en laiton pour la corne blonde, en maillechort pour le manche en buffle

        des couteaux LAGUIOLE

Beau petit Laguiole 10cm . Le manche, terminé en "queue de scorpion", comporte 3 matières : Ivoire des 2 côtés, Corne blonde claire à gauche, Corne rousse sombre à droite.

Modèle 12cm relativement "classique" Belle corne flammée décorée d'un insert métallique

    Laguioles HISPANISANTS

       et Quelques AUTRES