Quelle classe pour ce couteau réalisé par Zhigzhit Bayashkalanov, à l'occasion du salon COUTELLIA 2017 !

Encore plus beau sur son socle artistique .

Les informations contenues dans  ce site ( Textes - Photos - Documents ) sont protégées par un copyright; rappelé par la signalétique "@ Le Couteau " présente en bas à gauche de chaque page

Dernière mise à jour

21/11/ 2017

****

Parmi les insertions récentes :

Le DOUK-DOUK vu par J.M. LAROCHE / régiuonaux / douk-douk / customisés

Clone DOUK-DOUK de Pradel Frères "Au Bidon" / régionaux / douk-douk / copies

Marques de SOLINGEN / Etranger / Allemagne

BOST SARRY / DEMOLLE : Catalogue

COUTELIERS de PARIS en 1922 / Documentation / autres

Liadou : modèles 2017

Le CANIF-REVOLVER (couteaux dédiés / couteaux curieux) 1921

La coutellerie de Chatellerault en 1910 ( par Camille PAGÉ)  / Autour du couteau / villes coutelières

catalogue WESTENHOLM 1930 marque I*XL et couteaux Barlow

Catalogue SHEFFIELD 1816

Catalogue Jacques MONGIN

Couteaux Commémoratis Révolution Française / Historiés

Catalogue PRADEL CHOMETTE

Couteaux Figuratifs : Les ANIMAUX

Le NONTRON / régionaux

catalogue 1991 de la COUTELLERIE NONTRONNAISE

DELAIRE Forges (Couteliers/fabricants/Thiers)

Le chateau du Pirou, par J.Louis GARRET

Les Fabricants de NOGENT et sa Région

Eloi PERNET

Eloi

coutelier-orfèvre depuis 1920

Le bassin de Nogent est, depuis le 18ème siècle, le siège de l’activité coutelière de la Haute Marne.

Vers 1880, plus de 6000 personnes fabriquent : couteaux fermants, instruments de chirurgie, pinces à ongles, outillage à main . . . Autour de Nogent même, plusieurs villages accueillent une activité coutelière bien spécifique.

Biesles, village situé à 10 km de Nogent, devient le cœur de la coutellerie de luxe : couteaux fermants, canifs de dame, coupe-cigares . . .

Charles Louis Eloi Pernet, plus connu sous le nom simplifié de Louis PERNET, né en 1889, appartient à la troisième génération de couteliers Bieslois. Il commence son apprentissage en 1901, à l’âge de 12 ans. C’est en 1920 qu’il crée sa propre société : ELOI, rappelant le Saint Patron des Orfèvres et des Forgerons.

Le marquage apposé sur ses créations représente ses 2 initiales emmêlées.

En 1925, Charles Louis Eloi Pernet obtient le prix du Meilleur Ouvrier de France, ainsi que les Palmes Académiques. A cette époque, l'atelier compte ainsi 10 ouvriers portant ce titre prestigieux, dont le patron lui-même.

En raison de la très grand qualité de son travail, Charles Louis Eloi Pernet est sollicité par des maisons de luxe comme Hermès, Dupont, Vuitton et Dunhill. En 1937, il obtient rapidement des récompenses nationales et internationales : Grand Prix des Expositions Universelles, puis en 1959 : Médaille d’or du Label Qualité France.

Il décède en 1963, laissant derrière lui un nom mondialement connu, ELOI, qui véhicule une image de qualité et de luxe.

Dans les années 1990, ELOI PERNET diversifie ses activités et s’oriente vers le médical en proposant une large gamme d’instruments médicaux destinés aux professionnels de la santé et aux podologues-pédicures.

En collaboration avec des professionnels, ELOI PERNET innove et développe de nombreux produits et dépose des brevets (pinces ergonomiques : AKORI, pinces à rivet coniques…)

En 2000, ELOI PERNET est certifié ISO 9001, ISO 13488 et EN46002 Fabrication, Sous-traitance et réparation d’instruments de chirurgie et de podologie.

ELOI PERNET continue bien sûr la fabrication d’articles luxueux de très haute qualité à Nogent

ELOI PERNET est rachetée en 2010 par Mr Rudolf MOURADIAN qui souhaite perpétuer l’image d’ELOI en apportant des idées neuves : développement de nouvelles gammes dans le domaine médical, partenariat avec le groupement DISTRI CLUB MEDICAL, et l'ouverture d’un magasin et site de formation à Saint-Denis en 2011.

 



* *Voir catalogue dans la rubrique correspondante **

Un beau modèle d'ouvre-lettres bâti sur une pièce d'argent de 5F datée de 1867, et représentant la tête de Napoléon III

Egalemnt construit sur la base d'une pièce d'argent, un canif onglier comprenant une lame et une lime. La pièce de 2 Francs est plus petite que la précédente. Cette utilisation d'une pièce d'argent est une grande  spécialité de la maison Eloi PERNET.

Les FORGES de BOLOGNE

Les FORGES DE BOLOGNE représentent un établissement bien particulier de la Haute Marne !

        Il s'est plutôt classiquement formé par la fusion de 2 sociétés précédentes, les manufactures SOMMELET Cyprien et FLORENTIN & SERBOURCE.

        La société initiale s'est installée dès 1860 sur l'emplacement d'une ancienne forge, et s'est spécialisée dans la Fonderie et de la Grosse Forge. Au cours du 19ème, elle se diversifie en productions directes, comme la pointerie. En 1879, se crée la société SOMMELET Fils & Neveu, qui ajoutera une branche Coutellerie à sa production. En 1899, elle crée la Société Anonyme des FORGES DE BOLOGNE, qui amplifiera fortement cette production au cours du 20ème siècle : Couteaux de poche bien sûr, et en grande variété; mais aussi toutes sortes de sécateurs de métiers, des rasoirs et bien sûr des ciseaux . . . . Région oblige !( Voir catalogue ) sans bien sûr négliger sa production de base, les pièces forgées.

        L'essentiel de l'activité coutellerie sera abandonnée vers 1945, exception faite de productions de type sécateurs.

La maison RENARD marquait à l'origine avec un vaisseeau à 3 voiles, tout comme son successeur Florentin & Serbource

EN-TÊTE de 1894

CARTE de REPRESENTANT COMMERCIAL de 1895

A contrario de son mode de création, elle a par contre eu un fonctionnement quasi unique de sa coutellerie: un regroupement d'ouvriers et . . . d'enfants !

        De 1879 à 1921, une sorte de "phalanstère" vivant  en circuit fermé réunit des orphelins, des jeunes en situation de détention et des enfants de milieux très défavorisés à partir de 1905. Appelé usuellement "Colonie Industrielle", ou "Grande Coutellerie", ou "Ecole Industrielle", elle se donne simultanément une vocation de production industrielle, d'insertion professionnelle de ces jeunes, et d'éducation. Elle  comprend donc des ateliers, des dortoirs, un réfectoire, une infirmerie, un économat, une boulangerie, une menuiserie, une scierie, des surveillants, une caserne, une chapelle, un aumônier et même un théâtre ! ( voir plan & photos). Les jeunes représentent environ 1/4 du groupe d'ouvriers (une petite centaine). L'établissement comporte aussi un magasin de vente de détail.

Dessin de la VUE GENERALE de l' ETABLISSEMENT, avec les divers SECTEURS

                     FACADE PRINCIPALE de la 3MAISON des ENFANTS"

                                       Un GROUPE D'OUVRIERS à l' ATELIER

                                        Les ENFANTS "PUPILLES" à l'ETABLI

                                                    C'est L'HEURE de LA PAUSE

                                      Séance de THEATRE : On joue "DON JOSÉ"

                                             Il y avait même UNE FANFARE

Côté marquages, la société reprend avec quelques nuances ceux des manufactures constituantes:

        Pour FLORENTIN & SERBOURCE (successeurs de RENARD Fils): les lettres "FS" couronnées, souvent suivies de la mention "Acier Fondu" / les lettres "RC" accompagnées de la mention "Breveté SGDG" / et un Vaisseau à 3 voiles. Curieusement, ce navire sera repris, mais avec une seule voile !

        Pour Cyprien SOMMELET: la lettre "S" couronnée / les lettres "CS" dans un ovale /les lettres "GS" couronnées / La Grappe de Raisin (assez similaire à celle du thiernois Sabatier) / La Comète à Queue

       Les Forges de Bologne y adjoindront le marquage "N°15", ainsi que la marque "NOGENROI", particulièrement utilisée pour les coupe-volaille (voir pub)

Aujourd'hui, en 2015,  les FORGES de BOLOGNE sont un acteur reconnu de la fabrication des pièces forgées à vocation aéronautique, particulièrement dans son unité de Parthenay , qui vit actuellement un fort projet d'expansion, d'extension et d'accroissement du personnel.

Au sein de Manoir Aérospace (branche de Manoir Industries, aciériste fondeur forgeur), les collaborations industrielles les rapprochent aussi bien d'Airbus que de la SNECMA, Boeing ou Dassault. Manoir Aérospace vient d'être racheté par le groupe international LISI, basé à Belfort (avec un déplacement programmé à Grandvillars en 2016). Groupe international certes, mais en même temps très franco-français, et plus particulièrement Franc-Comtois, région de localisation des 3 familles qui se sont unies pour fonder cette grande société ( plus de 11000 emplois dans le monde, dont les 2/3 touchent au secteur aéronautique); avec une forte participation de la famille Peugeot ( y compris dans les instances dirigeantes)