Les informations contenues dans  ce site ( Textes - Photos - Documents ) sont protégées par un copyright; rappelé par la signalétique "@ Le Couteau " présente en bas à gauche de chaque page

Vous retrouverez ces SPYDERCO dans la collection de pin's présentée dans le chapitre "Autour du Couteau"

Dernière mise à jour 29/09/ 2019

****

Parmi les insertions récentes :

Collection de 550 PIN'S de coutellerie / Autour du Couteau

L' Automatique DAVID - Gimel Bargeon / Techniques / Automatiques 1

Catalogue TARRY LEVIGNE / catalogues

Le NAJAC (voir page d'accueil)

Catalogue DUCHER années 1950 / catalogues

Douk Douk : nouvelles photos RDA, Rilsané & Publicitaire/ régionaux et traditionnels / vrais

Les couteaux DUROL de La Durolienne / Fabricants de Thiers

Catalogue THÉRIAS / modifications sur la société

Coutellerie Jean DUBOST - DCP Le Toucan / couteliers & fabricants de Thiers

Coutellerie ARCOS / Etranger / Espagne

Système d' AFFUTAGE Lansky / Technique / Affutage

Curieux couteau Basque / régionaux / Basque

Couteliers de Thiers 1946-1947 : Publicités / Documentation

Le QUEUE de POISSON / régionaux

Le DOUK-DOUK vu par J.M. LAROCHE / régionaux / douk-douk / customisés

Clone DOUK-DOUK de Pradel Frères "Au Bidon" / régionaux / douk-douk / copies

Marques de SOLINGEN / Etranger / Allemagne

BOST SARRY / DEMOLLE : Catalogue

COUTELIERS de PARIS en 1922 / Documentation / autres

Liadou : modèles 2017

Le CANIF-REVOLVER (couteaux dédiés / couteaux curieux) 1921

La coutellerie de Chatellerault en 1910 ( par Camille PAGÉ)  / Autour du couteau / villes coutelières

 

Le chateau du Pirou, par J.Louis GARRET

DUROL

La Durollienne

Les couteaux DUROL

Cette appellation, en fait "DUROL France" n'est que la contraction du nom ancien de la société, initialement appelée "LA DUROLIENNE"; lors de son premier dépôt de marque de 1948.

LA DUROLLIENNE dans les années 30/40; puis en 1955, après travaux

Le dépôt initial remonte à 1922, même si la famille de couteliers revendique des origines remontant à 1720 (date de la création du premier rouet par les frères Annet & Gabriel PLANCHE), et même 1690, ainsi que l'affirmait la publicité de l'entreprise. C'est en 1875 que Pierre PLANCHE construit à La Monnerie une Usine de fabrication de couteaux, selon les critères de modernité de l'époque; et la dirigera jusqu'à son décès, en 1909.

A sa mort, les 3 fils se séparent pour gérer chacun sa propre fabrique. C'est Jean Baptiste qui reprendra l'usine familiale et s'attachera à sa gestion pendant 34 ans, donc jusqu'en 1956; même s'il cédera la direction elle-même à son fils Pierre PLANCHE en 1944.

Pierre PLANCHE à son bureau, vraisemblablement début des années 70

Le dépôt de marque de 1922 a donc été effectué par Jean Baptiste PLANCHE DELAVEST; et le nom de la famille PLANCHE sera indéfectiblement attaché à l'histoire de LA DUROLLIENNE . . . avec 1 seul "L" ou avec 2 !

En effet, le premier marquage représente une tête de femme coiffée d'un béret frappé au mot FRANCE, et dotée d'une longue écharpe flottant au vent; sur laquelle est inscrit "LA DUROLIENNE". Très rapidement, les en-têtes de lettre adopteront la désignation "LA DUROLLIENNE", évolution parfaitement logique, puisque le nom de la rivière DUROLLE possède bien 2 "L"( même si, dans le parler local, la rivière était appelée "la Dorole"). Mais, curiosité ou négligence, ou erreur d'un fabricant de poinçon, le dépôt de 1937 - quoique différent, reprendra le vocable avec un seul "L" !

Evolution des modèles de la femme à l'écharpe, tels qu'ils apparaissent sur les dépôts de marque successifs

Dans les années 1960, la société déposera également une version du mot DUROL, composant avec les lettres la silhouette d'un ouvrier travaillant debout à la meule ou à la polissoire. A côté de ce signe explicite, sera très utilisé le nom de la marque dans un rond, accompagné ou pas du mot France. Endin, la lettre initiale "D" donnera quelques déclinaisons, y compris dans le logo de 1960 ou le dépôt INPI .

Sur le manche plastique usé de ce couteau à fromage, on distingue encore la silhouette à la polissoire formée avec les lettres du mot DUROL

La société connaitra une nouvelle immatriculation en 1957, avec désormais 2 sites de production: le principal à Thiers, zone de Felet; le second à Courpière.

LA DUROLLIENNE a assuré de multiples fabrications: beaucoup de couteaux de table et de service; avec notamment des marques commerciales telles que "BLOCMETAL" ou "DURAMINOX"; mais aussi des rasoirs, avec le dépôt de marque DUROL IMPERIAL en 1965, et sa marque secondaire RAZOR BLADE STAINLESS en 1966.

Le couteau ayant le plus récemment fait parler de la production DUROL est un couteau pratique inspiré de la simplicité de l'Opinel; et très rapidement diversifié.

Son modèle de base était fait d'un simple manche de bois type frêne, avec une lame de type alpin ventru (proche de celle de l'opinel) et doté d'une virole non bloquante, ayant fait l'objet d'un dépôt de brevet; la mention "breveté" apparait de temps à autre sur le côté de la virole

Il s'agit là du modèle de base avec son coup d'ongle en tiret et son bois clair

Rapidement, le couteau s'enrichit d'un système interne de blocage de lame, avec un bouton système rouge situé en haut du manche. Les manches sont alors toujours en bois, avec une variante plus foncée, teintée façon palissandre.

Puis le plastique prend le relais pour les manches moulés; en même temps que les accessoires enrichissent le couteau, et créent ainsi un grand nombre de modèles : Tire-bouchon, décapsuleur, poinçon , bélières . . . Les couleurs font également leur apparition. Le  modèle le plus complet aura 4 fonctions: lame + tire-bouchon + décapsuleur + poinçon.

Le système de blocage est apparu, avec son bouton de commande rouge

modèles bois similaires, mais teintés façon palissandre. Quelques modèles avec bélière

modèles plastique avec accessoires de limonadier. Les couleurs sont variées; les marquages aussi

Ces modèles, parmi les derniers fabriqués, sont également pourvus d'un poinçon . Le premier, en plus de la couleur Kamo, dispose d'un décapsuleur intégré à la lame.

Photo d'un tout petit modèle, vraisemblablement pour un porte clé publicitaire. Toujours au titre de la communication, DUROL a sacrifié à la mode des PIN'S des années 1990