Quelle classe pour ce couteau réalisé par Zhigzhit Bayashkalanov, à l'occasion du salon COUTELLIA 2017 !

Encore plus beau sur son socle artistique .

Les informations contenues dans  ce site ( Textes - Photos - Documents ) sont protégées par un copyright; rappelé par la signalétique "@ Le Couteau " présente en bas à gauche de chaque page

Dernière mise à jour

17/10/ 2017

****

Parmi les insertions récentes :

Le DOUK-DOUK vu par J.M. LAROCHE / régiuonaux / douk-douk / customisés

Clone DOUK-DOUK de Pradel Frères "Au Bidon" / régionaux / douk-douk / copies

Marques de SOLINGEN / Etranger / Allemagne

BOST SARRY / DEMOLLE : Catalogue

COUTELIERS de PARIS en 1922 / Documentation / autres

Liadou : modèles 2017

Le CANIF-REVOLVER (couteaux dédiés / couteaux curieux) 1921

La coutellerie de Chatellerault en 1910 ( par Camille PAGÉ)  / Autour du couteau / villes coutelières

catalogue WESTENHOLM 1930 marque I*XL et couteaux Barlow

Catalogue SHEFFIELD 1816

Catalogue Jacques MONGIN

Couteaux Commémoratis Révolution Française / Historiés

Catalogue PRADEL CHOMETTE

Couteaux Figuratifs : Les ANIMAUX

Le NONTRON / régionaux

catalogue 1991 de la COUTELLERIE NONTRONNAISE

DELAIRE Forges (Couteliers/fabricants/Thiers)

Le chateau du Pirou, par J.Louis GARRET

George WOSTENHOLM

Le nom de George Wostenholm résonne moins dans les mémoires que celui de la marque " I*XL" ou celui des couteaux BARLOW.

C'est pourtant bien cet anglais né en janvier 1800 à Sheffield qui y développera  une coutellerie appelée à devenir célèbre. Son père et son grand père œuvraient également dans la coutellerie depuis le début du 18ème, et portaient ce même prénom.

En 1826, il a été fait citoyen d'honneur de la Compagnie des Couteliers et autorisé à reprendre pour son entreprise l'ancienne marque " I*XL " qui appartenait à W.A. Smith en 1787.

Dans les années 30, des contacts commerciaux ont commencé à être pris en Amérique, lorsque G.W. décède, en décembre 1833. Son fils, toujours prénommé George, et qui a fait sa formation dans une autre coutellerie, ainsi qu'à la Compagnie des Couteliers, reprend l'affaire dès le début de 1834 et poursuit la stratégie engagée: en 1836, il fait une vaste tournée commerciale et monte une chaine d'agences de vente, dont le siège central est fixé à New York.

En Angleterre, il s'agrandit considérablement en acquérant de nouveaux locaux; ce qui le place sur un pied d'égalité avec la célèbre maison Joseph Rodgers & Son, également implantée à Sheffield.

Il va produire un couteau de poche simple à une ou deux lames, de coût modeste, appelé "Barlow" ( dont il semble que le créateur originel pourrait être Obadiah Barlow, également coutelier à Sheffield un siècle et demi plus tôt ) Il se vend bien sur place; et ce nom sera popularisé par Mark Twain, qui dote d'un tel couteau "Tom Sawyer", héros du roman éponyme.

Mais c'est en Amérique qu'il connaitra un succès considérable, qui en fait là-bas le couteau de tous et de tous les instants (une sorte d'Opinel local !)

Connue par ses couteaux, mais aussi ses rasoirs "coupe-chou" d'excellente qualité, la firme va s'adjoindre, vers 1950, les services d'un artiste dessinateur, Alfred Stevens. C'est lui qui dessinera les nouvelles versions d'un couteau mythique outre-Atlantique : le BOWIE.

C'est cette trilogie de productions qui fera de l'entreprise, non seulement un grand producteur en Angleterre, mais un grand vendeur en Amérique.

Trois exemples des couteaux Bowie sophistiqués produits à l'initiative du dessinateur Alfred Stevens

2 marquages différents pour le même type de production.

Le mot "Barlow" deviendra un "type" de couteau, fabriqué par d'autres marques; par exemple Böker de nos jours

Catalogue années 1930